Scanner d’anciennes pierres portant des inscriptions en ogham dans des contrées reculées d’Irlande

Résumé : Des chercheurs souhaitaient numériser et préserver ces pierres et leurs inscriptions pour les générations actuelles et futures.

L’objectif : Scanner ces pierres rares de manière très détaillée, loin de toute source d’alimentation, dans des régions reculées d’Irlande et parfois au sommet de montagnes.

Outils utilisés : Artec Eva, Artec Studio

Les pierres d'Ogham sont parmi les trésors nationaux les plus remarquables d'Irlande. Ces pierres taillées de manières perpendiculaire portent des inscriptions dans l'unique alphabet irlandais Orgham, utilisant un système d'encoches et de lignes/marques horizontales ou diagonales pour représenter les sons d'une forme primitive de la langue irlandaise. Les noms de personnes d'importance et parfois les affiliations tribales et les zones géographiques sont inscrites sur les pierres. Ces inscriptions constituent la forme la plus ancienne connue de l'Irlandais, les traces les plus anciennes datant d'au moins le 5ème siècle avant JC, et sont une ressource significative pour les historiens de même que pour les linguistes et les archéologues. 

Arraglen stone, Mt Brandon

Scanner les pierres Les pierres varient en taille, avec une hauteur moyenne d'environ 1,5m. Elles sont souvent situées dans des lieux éloignés et exposés d'Irlande, ce qui ajoute à la difficulté d'enregistrer en haute résolution. Une tente de médecine légale est utilisée pour créer un environnement lumineux contrôlé et s'assurer que l'enregistrement continue quelles que soient les conditions météo, imprévisibles en Irlande. Pour assurer suffisamment de courant pour le scanner et l’ordinateur portable, les sites étant souvent éloignés de toute prise électrique, un générateur est souvent utilisé. 

Scanning Arraglen stone

Réglages/Résolution du scan Le scan est entrepris avec le réglage de vitesse le plus rapide et un minimum de 400mm de profondeur de champ. Les données sont enregistrées avec suffisamment de recouvrement entre les différents scan pour assurer un enregistrement simple. 

Emlagh

Modèles et Résultats Le post-traitement est réalisé avec le logiciel Artec Studio 9 : les scans individuels sont édités, alignés, avant qu'une surface globale ne soit créée en utilisant l’enregistrement global, la fusion et un algorithme de filtrage des petits objets. Si nécessaire, une surface texturée peut aussi être créée. Pour terminer le projet, un modèle est exporté d'Artec Studio 9 au format .obj . Pour des raisons de diffusion, un pdf 3D du modèle est généré (en utilisant Géomagic Studio 2012) et est disponible au téléchargement sur le site du projet website. 

Texture & surface models – left Dunmore, right Kilmalkedar, both Dingle Peninsula, Co Kerry

More Information The Discovery Programme – www.discoveryprogramme.ie Ogham in 3D - http://ogham.celt.dias.ie