Les scanners Artec 3D aident la police à identifier des empreintes sur les scènes de crime

Résumé : Il s’agit d’un problème commun aux scènes de crime où de nombreuses traces de pas formant des motifs compliqués sont trouvées dans des endroits difficiles à voir. Les empreintes d’un suspect sont souvent négligées ou mal identifiées à moins d’être clairement tracées.

Objectif : Utiliser des scanners 3D portables légers pour numériser facilement et rapidement la topographie complète d’empreintes spécifiques sur des scènes de crime.

Outil utilisé : Artec MHT

Le distributeur agréé d'Artec en Chine, Beijing Coase Instrument Company Limited, a récemment participé à un projet groupé de la police de la ville de Zhoukou, située dans la province de Henan, et de l'Université Chinoise de Technologie Beijing CAUP. Grâce au scanner Artec, ils ont pu grandement simplifier leur système de modélisation stéréo et de reconnaissance des empreintes de pas. Le principe de fonctionnement du système est assez simple. Les empreintes de chaque personne sont uniques, quel que soit le type de chaussure qu'elles portent, parce que différentes parties du pied pressent sur le sol avec différentes forces, et laissent une topographie unique sur la surface. De cette manière, on peut comparer non seulement les traces laissées par des pieds nus, mais aussi des traces laissées par des chaussures. Auparavant, pour obtenir un modèle tridimensionnel de l'empreinte, les mesures devaient être effectuées manuellement. Les experts en médecine légale utilisent à présent le scanner Artec MHT.

Comment cela fonctionne:

Scanner l'empreinte sur la scène de crime.

Scanner l'empreinte du suspect.

Les deux scans sont importés dans un logiciel spécial qui a été conjointement développé par l'Université Chinoise de Technologie Beijing CAUP, la police municipale de Zhoukou, et Beijing Coase Instrument Company Limited. Le programme alloue différentes couleurs à différentes profondeurs de la topographie de l'empreinte (la plus proche du rouge est la couleur, le plus haut est le point topographique – la plus proche du bleu, le plus profond).

La topographie de chaque scan est analysée, suite à quoi le programme détermine si les empreintes appartiennent à la même personne. Dans ce cas, les empreintes appartiennent à des personnes différentes.

Le logiciel spécial développé par l'Université Chinoise de Technologie Beijing CAUP, la police de Zhoukou et Beijing Coase Instrument Company Limited n'est pas encore disponible car il est encore en test. Cependant, nous croyons que ces technologies représentent le futur de la science médico-légale, et espérons continuer notre coopération fructueuse avec tous les participants à ce projet.