Créer des orthèses sur mesure parfaitement adaptées avec Artec Eva en 90 % moins de temps

Résumé : Aux Pays-Bas, un fabricant d’appareils orthopédiques sur mesure utilisait la méthode traditionnelle des moulages en plâtre, des pieds à coulisse, des mètres ruban et des dessins à la main. Ce processus était toutefois long et présentait de nombreuses difficultés.

Objectif : Utiliser un scanner 3D portable pour éliminer la nécessité de mouler, mesurer et dessiner des modèles des pieds et d’autres parties du corps des clients pour créer des orthèses et des attelles sur mesure.

Outils utilisés : Artec Eva, Artec Studio

Il n'existe peut-être pas d'autre domaine que la médecine où l'innovation est plus importante qu'en médecine. Alors, quand une nouvelle technique apparaît, les professionnels  se doivent de l'adopter et de construire  grâce à elle.

Il n'existe peut-être pas d'autre domaine que la médecine où l'innovation est plus importante qu'en médecine. Alors, quand une nouvelle technique apparaît, les professionnels  se doivent de l'adopter et de construire  grâce à elle. Pour sa part, Orthin Ltd. (appartenant à Achilleon Zorg) cherche à promouvoir l'utilisation des technologies de scan 3D depuis deux décennies.

Situés en Hollande, Orthin crée un impact lorsque les méthodes traditionnelles ont montré leurs limites. En particulier, ils se spécialisent depuis deux décennies dans la réalisation sur mesure d'une vaste gamme de produits pour leurs clients, allant des genouillères à des corsets orthopédiques pour des patients atteints de scoliose. Dans ce domaine, s'assurer de la précision est essentiel pour répondre aux besoins médicaux du patient. Après tout, chaque personne est unique, et leurs besoins d'aide prosthétique ou orthétique seront, naturellement, différents. Les techniciens orthopédiques, comme Karel Wilbrink de chez Orthin, reconnaissent ceci et comprennent non seulement la valeur de mesures précises pour leur entreprise, mais, et de manière plus importante, l'importance qu'elles ont pour leurs clients.

C'est pourquoi Orthin a choisi les scanners 3D de pointe Artec 3D.

« Nous utilisons maintenant les scanners Artec Eva et ces appareils nous aident à augmenter la productivité en nous faisant gagner du temps »

Basé au Luxembourg, Artec 3D est le fabricant de technologie de scan 3D leader depuis des années, aidant un large spectre d'industries à améliorer et optimiser leurs méthodes de conception et de production. Et le faisant avec de remarquables avancées et bonds en avant.

Depuis sa percée dans le marché de la 3D, Artec 3D a grandi pour devenir synonyme d'une précision irréprochable, de l'obtention d'images en haut résolution, et de la simplicité d'emploi. C'est pour toutes ces raisons que l'impressionnante ligne d'outils matériels et logiciels est recherchée dans le monde entier. Au fil des années, les utilisateurs des scanners Artec 3D en sont venus à se reposer sur leur design intuitif, leur portabilité, et leur simplicité d'utilisation. Peu importe que vous soyez un professionnel confirmé de chez Orthin ou un débutant sans expérience, les solutions Artec 3D peuvent être intégrées sans effort dans les contextes de design et de fabrication.

Bien sûr, tout ceci ne peut être confirmé que par l'expérience, et Orthin est très heureux de pouvoir rapporter que la société a réussi l'exploit incroyable de réduire le coût en temps, travail et argent de la conception et la fabrication d'aide prosthétiques d'un incroyable 90%!

Avant l'arrivée de l'Eva, Orthin utilisait une méthode avec un moule en plâtre traditionnel lorsqu'ils créaient des articles prosthétiques et orthétiques. Le processus impliquait différentes étapes. D'abord, des techniciens “copiaient” une partie du corps du patient ou d'une de ses anciennes aides prosthétiques en utilisant du plâtre. Ensuite, des mètres rubans et des étriers aidaient à obtenir la géométrie de l'objet – une étape assez chronophage qui générait des résultats médiocres, sujets à l'erreur, et manquant de précision. Finalement, une fois enregistrées, les données de mesure étaient combinées avec des dessins et photographies en deux dimensions de l'objet copié. Au final, ces données servaient à donner forme au produit final.

Au grand plaisir d'Orthin, l'Artec Eva les a débarrassés de tout cela ! Et il a également élevé le niveau de qualité des mesures et de la valeur de données.

Au grand plaisir d'Orthin, l'Artec Eva les a débarrassés de tout cela ! Et il a également élevé le niveau de qualité des mesures et de la valeur de données.

« Nous utilisons maintenant les scanners Artec Eva et ces appareils nous aident à augmenter la productivité en nous faisant gagner du temps, réduire le temps de traitement d'une commande et réduire le coût en termes de main d’œuvre parce que le scan et la création d'un moule pour la production à partir du scan demande moins de labeur que la manière traditionnelle de le faire, » rapporte Karel.

La confiance d'Orthin envers l'Artec Eva vient de deux avantages clés qui répondent efficacement aux besoins d'Orthin et de leurs patients.

Tout d'abord, la minimisation des erreurs – en éliminant la méthode inefficace de mesure à la main, les techniciens améliorent significativement la précision. Les techniciens peuvent aussi se débarrasser de leur grande quantité d'outils et appareils de mesure. A la place, l'Artec Eva donne aux techniciens une solution unique et rationalisée qui gère toute un éventail de problèmes simplement en visant et scannant. L'Artec Eva automatise tout, capturant les géométries à une vitesse de 16 ips et les copiant en images haute résolution avec des couleurs et textures éclatantes.

Ensuite, la portabilité – puissant mais fin, l'Artec Eva ne pèse qu'à peine 2 livres (moins d'un kilo) et est complètement portable. Ajoutez un pack de batterie et vous pouvez scanner sans avoir besoin de source de courant à proximité pendant jusqu'à 6 heures. Eva peut également se targuer d'être compatible avec les tablettes, le rendant vraiment mobile. Pour Othin, ceci se traduit par un énorme avantage pour les clients. Lorsqu'ils ne peuvent se rendre aux bureaux d'Orthin, ils peuvent choisir que le scan soit fait confortablement à leur domicile.

Karel détaille la manière dont le mode opératoire d'Orthin a changé depuis l'arrivée de l'Eva.

“C'est maintenant la nouvelle manière dont nous faisons notre travail : le client est scanné où cela est nécessaire. Ce scan peut être fait n'importe où, même chez lui, et, en même temps que le scan nous faisons la liste des demandes individuelles du client. De retour au bureau, les données brutes sont sauvegardées sur un serveur interne. Puis sauvegardées au format .stl. Ensuite nous utilisons notre logiciel orthopédique pour créer un moule ou le produit final peut être fraisé ou imprimé en 3D.”

Orthin note également que scanner avec l'Artec Eva ne requiert pratiquement aucun contact physique direct avec le patient – un contraste important avec la méthode révolue du plâtre. Auparavant, créer des moules en plâtre était une entreprise lente et fréquemment salissante. Et l'expérience pour le patient, en particulier les enfants, pouvait être “déplaisante, oppressante et intimidante,” selon Karel. Mais maintenant, “le scan de nos clients est propre, rapide, et le contact physique avec le client appartient au passé.”

Une fois qu'Orthin a fini de scanner, ses techniciens travaillent les images 3D rassemblées avec les outils de traitement d'Artec Studio.

Une fois qu'Orthin a fini de scanner, ses techniciens travaillent les images 3D rassemblées avec les outils de traitement d'Artec Studio.

Ici, la quantité de travail dépend de l'utilisateur. Avec sa fonction Pilote Automatique, Studio soulage l'utilisateur de la tâche de définir comment doivent être traitées les données capturées. Ceci rend la logiciel idéal pour les débutants. Alternativement, ceux qui ont un peu d'expérience où sont d'esprit plus aventureux peuvent exercer un contrôle total et une flexibilité pour le post-traitement en s'aventurant dans les réglages optionnels plus avancés de Studio. Pour résumer, Studio est conçu pour donner une gamme de modes de fonctionnement s'adaptant aux besoins les plus ou les moins exigeants.

Avec les techniciens experts d'Orthin et leur utilisation plus nuancée du logiciel, leur post-traitement peut impliquer de multiples étapes que le design puissant mais flexible de Studio facilite, comme le décrit Karel.

« Nous faisons toutes les étapes nécessaires et alignons les différents scans avant de faire l'Enregistrement Global. Nous faisons ensuite une Fusion selon les demandes que nous avons. Comme les patients ne restent pas toujours complètement immobiles durant la capture, nous rencontrons beaucoup de variations de la forme et les scans ne s'alignent pas toujours correctement. Dans ce cas, nous avons l'option d'effectuer ce qu'on appelle un alignement non rigide, où la seconde forme est faite pour s'adapter à la première. Nous avons aussi l'option de faire les derniers réglages fins en utilisant des outils tels que l'outil de Décaractérisation. La toute dernière chose que nous faisons est d'utiliser l'Outil de Positionnement de l’Éditeur pour ajuster la position de notre orthèse ou prothèse au point monde-zéro. »

Fidèle à son esprit pionnier, Orthin a amené ses méthodes révolutionnaire encore plus loin en utilisant Eva pour en apprendre plus sur les différentes étapes du développement d'un produit orthétique. Karel rapporte, « Nous pouvons maintenant comparer le produit final avec les données de scan originelles pour vérifier et ajuster le volume et la forme. Cette vérification prévient les erreurs et rend le processus de travail auto-apprenant. » Grâce à la rétro-ingénierie, Orthin peut évaluer les différences de mesure entre le produit final et le scan original, permettant d'obtenir des séries de données encore plus fidèles.

Les techniques innovantes d'Orthin commencent à se faire connaître, déclare Karel.

« Il y a des rapports très positifs sur le terrain, et ils viennent principalement des patients. Nous recevons des demandes pour nos produits de tout le pays. De plus, nos produits 3D reçoivent beaucoup de louanges de docteur en orthopédie ou rééducation dans les hôpitaux dans lesquels nous travaillons. Nous sommes tellement estimés pour notre connaissance et notre expertise dans le domaine de la 3D que le Centre Médical Universitaire de Groningen (UMCG) nous a demandé de développer un instrument d'opération pour la reconstruction de ligaments croisés en collaboration avec le département orthopédique. Nous avons maintenant reçu une subvention Européenne pour cette innovation. »

Malgré ses réussites déjà nombreuses, Orthin ne montre aucun signe d'arrêt de sa tendance à l'innovation dans l'application des solutions Artec 3D à l'orthopédie. On pourrait même dire que ce n'est que le début...