Artec Space Spider rencontre Car SOS pour restaurer une des voitures de collection les plus populaires en Grande-Bretagne

Défi : Recréer rapidement un composant d’une voiture de collection rare qui n’était plus produit, pour l’adapter à l’intérieur du véhicule comme s’il s’agissait de la pièce originale.

Solution : Artec Space Spider, Artec Studio, Autodesk Fusion 360, GrabCAD Print, imprimante 3D Stratasys Fortus 400mc

Résultat : En moins d’une heure, un scan 3D épuré et grandeur nature de la console centrale a été réalisé et préparé pour l’impression 3D, afin de rendre à la voiture sa gloire d’antan.

Les présentateurs de Car SOS (à gauche et au centre) et l’heureux propriétaire de la Ford Cortina Mark III (à droite) après la grande révélation (Photo : https://www.leicestermercury.co.uk/)

À la rencontre de Bobby

Lorsque Bobby Singh, un historien et écrivain sikh âgé de 54 ans, a acheté sa Ford Cortina Mark III XL en 1999, il ne pensait pas qu’il lui faudrait attendre longtemps avant de pouvoir prendre de nouveau la route au volant de sa voiture de collection britannique produite dans les années 1970.

Ses plans ont toutefois connu un arrêt brutal en 2002 lorsque Bobby, alors dans la trentaine, a été victime d’un AVC. Peu de temps après, en 2008, son entreprise familiale a fait faillite, puis Bobby a appris qu’il souffrait d’une maladie cardiaque. Cette succession d’événements dévastateurs ont tout pris à la famille de Bobby. En 2018, une autre mauvaise nouvelle est tombée : des médecins ont découvert une tumeur bénigne dans le cerveau de Bobby.

Pendant plus de 20 ans, sa Mark III est restée enfermée dans le garage de la maison familiale à Syston, une ville située dans les Midlands de l’Est, en Angleterre. La voiture jadis remarquable avait visiblement souffert durant toutes ces années : elle était couverte de rouille, de moisissure et de poussière.

Car SOS à la rescousse

Jusqu’au beau jour où son épouse Harvinder et leur fils Aman ont décidé de ressusciter le vieux rêve automobile de Bobby. Que font les gens au Royaume-Uni quand ils veulent sauver d’une retraite rouillée la voiture de collection de leur proche ? C’est exact : ils appellent Car SOS, une émission télévisée britannique diffusée sur la chaîne National Geographic et qui montre les restaurations réalisées dans le plus grand secret pour leurs propriétaires traversant une mauvaise passe. L’émission est animée par deux présentateurs, le passionné de voitures Tim Shaw et le maître de la mécanique Fuzz Townshend, qui, aux côtés de leur équipe de mécaniciens, redonnent vie à des voitures de collection.

Touchés par l’histoire racontée par Harvinder et Aman, Tim et Fuzz ont immédiatement décidé de leur venir en aide. Ils ont rapidement organisé une rencontre avec la mère et le fils et récupéré la Mark III de Bobby afin de la restaurer, dans l’espoir que ce projet redonne le sourire à Bobby.

Les présentateurs de Car SOS rencontrent pour la première fois la famille et la voiture de Bobby (Photo : National Geographic)

Même si, au premier abord, l'état de la voiture semblait plutôt correct, l'équipe du légendaire atelier de Car SOS, à Birmingham, a effectué un contrôle approfondi suivi d'un désassemblage, qui a révélé que la Ford Cortina de Bobby avait elle aussi grandement besoin d'être remise sur pied.

Par exemple, le châssis était presque entièrement couvert de rouille et de moisissure, le moteur Kent Crossflow de 1600 chevaux était complètement usé et nécessitait un nouveau jeu de joints ainsi que de la maintenance, tandis que l’essieu arrière, sujet à l'usure, devait être inspecté et remis à neuf.

Certaines pièces étaient également manquantes, notamment la console centrale, que Tim, responsable de la localisation de toutes les pièces auto dans l'émission, avait la mission de trouver. Localiser des pièces et des composants pour les voitures de collection a toujours été un défi (pas seulement pour ces mécaniciens !) et, cette fois, l'animateur n'a pas eu de chance dans sa quête de la pièce manquante. Il a toutefois réussi à en emprunter une pour quelques jours, afin de l'utiliser comme modèle de référence pour créer une nouvelle console. Compte tenu des délais serrés de l'émission, il fallait trouver une solution – et rapidement. Celle-ci a bien sûr été le scan 3D et l'impression 3D.

Scan 3D chez Central Scanning

Afin de construire une copie 3D extrêmement précise de la console de la Cortina, Tim a fait appel à Central Scanning, Ambassadeur Artec au Royaume-Uni. Basé à Birmingham, Central Scanning est un des principaux fournisseurs de produits et services de scan 3D au Royaume-Uni depuis 2006, couvrant une large palette de secteurs, de l'aérospatiale à l'ingénierie, en passant par la médecine et l'art. En qualité de spécialistes du scan 3D, les ingénieurs de Central Scanning ont réalisé une multitude de projets à l'aide des scanners Artec 3D, et celui-ci ne ferait pas exception à la règle.

« Plusieurs membres de l'équipe de Central Scanning sont férus d'automobiles, et je possède moi-même quelques voitures de collection », raconte Nick Godfrey, directeur général de Central Scanning. Nick et son équipe se sont toujours intéressés à l'émission – en particulier parce que l'équipe de Car SOS est entièrement basée à Birmingham.

« On a toujours eu envie que Central Scanning apparaisse un jour à la télévision, alors quand les discussions ont commencé, on était très enthousiastes à l'idée de soutenir ce projet d'une manière ou d'une autre. »

Tim Shaw de Car SOS et l'équipe de Central Scanning (Photo : Central Scanning)

L'équipe, qui avait déjà eu l'occasion de scanner tout ce qui va de voitures entières à des châssis, des pièces de moteur, des parties de l'intérieur et des éléments de la suspension pour des voitures de collection, était prête à relever le défi. Tom White, alors ingénieur des applications de Central Scanning, a rencontré Tim dans l'atelier peu de temps après la relocalisation sûre et secrète de la Ford chez Car SOS. Après avoir examiné la console, Tom a conclu qu'Artec Space Spider serait le scanner 3D le plus approprié pour le job.

Conçu pour être utilisé sur la Station spatiale internationale, Artec Space Spider est connu pour sa capacité à numériser des formes complexes et des détails fins avec une précision métrologique maximale de 0,05 mm et une résolution ultra-élevée allant jusqu’à 0,1 mm. Voilà pourquoi nombre d’ingénieurs, et de mécaniciens automobiles en particulier, ont recours à ce scanner pour la rétro-ingénierie, ainsi que le contrôle qualité de pièces automobiles.

Vidéo : National Geographic

Bien que la console ne soit pas particulièrement grande, elle présente des finitions noires et brillantes : un type de surface notoirement difficile à scanner en 3D. Pour faciliter le processus, l’objet a été recouvert de spray anti-reflets en amont du scan. Tom a ainsi utilisé le spray matifiant AESUB Blue, qui disparaît de la surface après le scan.

L’objectif était de créer un modèle précis et fidèle à la réalité pour l’impression 3D. En une heure, la pièce a été préparée pour le scan, toutes ses données ont été acquises, et elle a été transformée d’abord en maillage puis en modèle CAO dans Artec Studio avec une modélisation supplémentaire réalisée dans Autodesk Fusion 360. Après avoir été préparé dans GrabCAD Print, le fichier STL final a été envoyé à l’impression 3D, ce qui a nécessité 8 heures de plus pour créer une copie exacte de la console, couche par couche.

Nick explique pourquoi le scan 3D a été la méthode choisie pour rétro-concevoir la console manquante : « Le scan a offert une solution rapide permettant d’acquérir des données précises sans abîmer la pièce originale, que Tim avait ‘empruntée’ à une autre voiture ! »

Créer une pièce en fibre de verre à partir d’un moule aurait été une autre option possible, mais celle-ci aurait pris plus de temps et coûté bien plus cher.

La création d’une copie exacte était nécessaire pour rendre la voiture fonctionnelle (Photo : National Geographic)

La pièce manquante a ainsi été recréée de A à Z, avec une précision submillimétrique, et, rapidement, Tim retournait à l’atelier avec une console fraîchement imprimée en 3D.

Que la restauration commence !

Il était toutefois encore trop tôt pour que la nouvelle pièce puisse prendre place dans l’intérieur de la Ford Cortina : il ne s’agissait que du début de ce qui allait devenir un relooking total. Pendant que Tim traquait la pièce rare, Fuzz avait vu surgir tout un tas de problèmes mécaniques lors de l’inspection du moteur Crossflow et de son fonctionnement interne.

Le moteur était complètement usé et nécessitait une révision totale, sans parler de la carrosserie, qui laissait aussi grandement à désirer. Après le sablage de la Cortina (une technique qui permet d’enlever la peinture ou la rouille de la carrosserie ou du châssis de la voiture), d’autres difficultés sont apparues : toute la carrosserie de la voiture de collection était couverte de trous et de plaques de l’avant à l’arrière.

La voiture retrouve sa douceur d’origine grâce au sablage (Photo : National Geographic)

L’équipe de débosselage de Car SOS s’est directement attelée à la tâche, soudant et polissant pout se débarrasser de ces trous et rendre la surface de la carrosserie aussi lisse qu’avant. Après quoi la carrosserie a directement été envoyée dans la cabine de peinture pour être aspergée d’une peinture couleur mandarine tendance dans les années 1970. Puis, le travail mécanique a débuté : installer le nouvel ensemble de joints dans l’essieu arrière, le remplir avec une huile fraîche, réparer les plaques de friction d’embrayage, et bien plus.

Ensuite, toutes les pièces internes et externes nouvelles et restaurées ont été réinstallées dans la carrosserie fraîchement peinte, y compris la console centrale scannée et imprimée en 3D.

Une fois toutes les pièces en place, il a été temps pour Tim et Fuzz de démarrer le moteur et de rendre la Ford Cortina Mark III entièrement restaurée à Bobby.

La grande révélation

Cela devait être une journée comme les autres pour Bobby, qui n’avait rien prévu de spécial si ce n’est une brève interview consacrée à son dernier roman historique avec une chaîne de télévision indienne locale. Du moins, c’est ce qu’il croyait…

Accompagné de son épouse et de son fils, Bobby est arrivé au château de Belvoir, un superbe lieu historique dans le comté rural de Leicestershire, patrie des Ducs de Rutland pendant près d’un millénaire et le cadre parfait pour une révélation d’une telle ampleur. Tout était en place. Se tenant devant le splendide château, Bobby était complètement investi dans son interview, jusqu’à ce qu’il soit grossièrement interrompu par une dépanneuse – qui transportait une vieille guimbarde rouillée ressemblant comme deux gouttes d’eau à la Cortina de Bobby, et qui abritait également un homme extrêmement bruyant qui était le portrait craché de Tim, l’animateur !

« Impossible, a conclu Bobby. La mienne est en bien meilleur état que ce vieux tacot rongé par la rouille ! »

Après cette diversion, quelque chose de tout à fait différent est monté sur scène : une Cortina entièrement restaurée, flambant neuve et brillante, avec Fuzz au volant, suivie d’une foule joyeuse formée des amis les plus proches et de la famille de Bobby.

« Bande de rats ! a crié Bobby en riant. Bon sang, c’est ma voiture ?! »

Il n’y avait pas d’autre explication : Car SOS l’avait bien eu.

« Je sais que la Cortina lui tient à cœur, parce qu’il nous racontait plein d’histoires à son sujet, et nous voulions faire quelque chose pour lui, pour qu’il soit heureux », commente Harvinder, en regardant le visage de Bobby, rempli d’incrédulité et de joie.

Et c’est ainsi que, sous une salve d’applaudissements, au milieu des larmes et des embrassades, après 22 ans de séparation, Bobby et sa Ford Cortina de 50 ans ont été réunis – et prêts à prendre la route ensemble.

Bobby et sa Ford Cortina Mark III, heureux de se retrouver (Photo : https://www.leicestermercury.co.uk/)

« C’est génial qu’en plus d’être passés dans l’émission, nous ayons contribué à ramener la voiture de Bobby à la vie grâce au scan et à l’impression 3D, ajoute Nick. La voiture était un chouette projet, et nous avons pu scanner et reproduire une des pièces manquantes pour compléter l’intérieur. »

L’épisode consacré à la Ford Cortina Mark III a été diffusé pour la première fois sur National Geographic le 13 mai 2021. Pour plus d’informations sur l’émission Car SOS, visitez https://www.natgeotv.com/za/shows/natgeo/car-s-o-s#episodes-t9

Want this delivered to your inbox?

Be the first to hear about new offers and updates from Artec 3D.

Scanners behind the story

Try out the world's leading handheld 3D scanners.