Un jeune créateur français imprime une reproduction de sa fiancée

21 nov. 2014

Un modèle grandeur nature fait avec le Shapify Booth a été imprimé en France

Par Debra Thimmesch pour 3dprint.com

Quand la société de design française Le FabShop a installé son stand près de l'espace Shapify à la galerie temporaire Autodesk à Paris, en octobre dernier,  un jeune designer de la société, Samuel N. Bernier, n'a pas pu résister à une collaboration avec les voisins. Le FabShop est un grand distributeur des imprimantes et scanners 3D Makerbot en France, organise des Foires des Créateurs, et fournit des magasins tels que le magasin de souvenirs de luxe du Palais de Versailles en objets imprimés en 3D de haute qualité tels que des modèles architecturaux. Shapify, une division d'Artec, le fabriquant de scanners 3D, a commencé à installer ses cabines photo 3D en Europe, au Royaume-Uni, et aux USA. Les cabines permettent aux utilisateurs de créer des scans complet en 3D de leur personne  et d'imprimer ensuite les sujets scannés. Pour résumer, ce sont des photomatons 3D.

Le jeune créateur de Le FabShop a vu une opportunité de combiner les ressources de Le FabShop et de Shapify pour rendre hommage à sa fiancée restée anonyme. Alors qu'il voulait utiliser la cabine photo 3D pour créer le modèle, qu'il allait ensuite pouvoir imprimer au stand de sa société en utilisant l'imprimante MakerBot, il a avoué : « J'avais déjà environ une douzaine de miniatures de moi-même ». Il a décidé à la place de créer un modèle 3D imprimé, de taille réelle, de la jeune femme à qui il avait récemment demandé la main – un geste romantique, sinon un peu « effrayant » (ses mots), en particulier parce que le modèle fini est d'un blanc fantomatique uniforme.

Heureusement, non seulement a-t-il créé la fiancée grandeur nature, il a aussi partagé son design et le processus avec nous tous. Si vous le souhaitez, vous pouvez suivre les pas de Samuel Bernier pour mettre votre amour sur un piédestal (littéralement) en imprimant l'amour de votre vie – tout est dans Instructables.

Tout au long de la création du scan 3D intégral du corps dans la cabine photo Shapify, le designer a offert des avis très utiles pour les futurs utilisateurs de la cabine :

  1. Ne portez pas de noir car il absorbe la lumière et crée des géométries difficiles à discerner.
  2. Ne portez pas de tissus réfléchissants car ils reflètent la lumière et ne peuvent être scannés. [Il est à noter que ceci est également valable pour les objets brillants tels que les bagues de fiançailles ! Peut-être pouvez-vous en peindre une à la fin plutôt que de tenter de scanner un vrai diamant.]
  3. Les objets transparents comme les lunettes ne se scannent pas bien. Vous feriez tout aussi bien d'enlever vos lunettes et de les ajouter au modèle 3D ensuite, en utilisant un programme tel que Meshmixer.
  4. Ne bougez pas ! Bien sûr, tout mouvement déforme le scan final.
  5. Décidez si vous voulez que votre impression finale soit en couleur ou monochrome. Si vous choisissez la dernière solution, portez de nombreuses couleurs car ce designer a remarqué que « que les motifs multicolores fonctionnent bien mieux. »
  6. Changez de l'ordinaire : essayez une pose non conventionnelle.

Une fois que Bernier ait eu fini le scan 3D de sa fiancée, il a utilisé un programme de modélisation 3D pour raffiner l'image. Il suggère d'utiliser Netfabb ou Meshmixer (le premier peut être acheté et le second peut être téléchargé gratuitement). Puisque le but était d'imprimer un modèle grandeur nature, le designer 3D a utilisé des outils de découpage dans le programme de modélisation pour couper l'objet en segments à imprimer séparément. Ces segments ont été taillés en fonction de la capacité de l'imprimante 3D ; c'est-à-dire qu'ils était aussi grands que ce que l'imprimante pouvait accepter.

La statue terminée, imprimée par morceaux, pesait environ 20 livres et à demandé environ 500 heures d'impression, il y a donc une implication conséquente en terme de temps pour créer des objets en taille réelle. Puisque la statue était destinée à l'exposition seulement et n'avait pas besoin d'être particulièrement durable, cela avait du sens de limiter le remplissage – ils n'ont utilisé que 2 et 3% de remplissage.

Une fois que l'impression a été terminée, l'équipe de Le FabShop a assemblé les segments sur le mannequin. D'accord, ils ont eu quelques accrocs au cours du processus (apprenant rapidement, après quelques pièces brisées qui ont dû être réimprimées, de ne pas utiliser du scotch double face), mais au final ont utilisé de la colle silicone forte et monté la statue de la fiancée de Bernier sur un piédestal en bois. Ceci s'ajoute au temps nécessaire, car la colle a besoin de 12 heures pour sécher complètement, mais Bernier assure que d'utiliser le bon matériel « vaut le coup d'attendre ».

C'est un hommage légèrement étrange – et amusant- à la femme du jeune designer et n'aurait pu être surpassé en étrangeté que par un modèle 3D de lui genou à terre et faisant sa demande.

Voudriez-vous immortaliser – et être immortalisé par – votre amoureux ? Une réplique grandeur nature et exacte est-elle « inquiétante mais cool », comme le suggère Bernier ? Dites-nous ce que vous en pensez ! Jetez un coup d’œil à la discussion sur le forum Printed Fiancée sur 3DPB.com.