Comment scanne-t-on des fossiles en 3D dans la chaleur du désert Africain?

10 sept. 2014

Notre mission se termine bientôt et le temps est venu de tirer quelques conclusions et dire quelques mots sur le côté technique du scan 3D dans les conditions assez extrêmes de la savane africaine.

1. Pas de source d'énergie stable

La batterie des scanners nous a été d'une aide inestimable ; elle pouvait durer deux jours et n'être toujours pas épuisée. Voici un petit truc qui permet de grandement réduire la consommation d'énergie : entre chaque session de scan, débrancher le scanner de la batterie parce qu'il consomme de l'énergie même en mode veille.

2. La chaleur

Le second obstacle auquel nous avons dû faire face était la chaleur, mais nos scanners se sont parfaitement bien comportés. Nous nous étions préparés au pire, mais ni Eva ni Spider n'ont surchauffé, même s'il faisait environ 35°C. Le temps de scan le plus long avec Eva a été d'environ 400 secondes ; j'ai ensuite mis en pause, sauvegardé le projet et vérifié si nous avions manqué quoi que ce soit. L'ordinateur portable a surchauffé et créé des problèmes, mais principalement pour l'opérateur. J'aurais aimé que nous ayons un harnais pour ordinateur portable. Il aurait été plus facile de scanner sur un tablette, mais nous aurions dû faire des pauses fréquentes pour économiser la RAM de la tablette et télécharger les données que nous avions enregistrées.

3. Lumière solaire directe

J'ai déjà brièvement mentionné que de scanner sous la lumière directe du soleil de midi est très difficile, presque impossible. Nous avons dû bouger le crâne du crocodile géant vers les ombres de rochers. Si vous devez scanner sous une lumière solaire intense, créez de l'ombre artificielle, par exemple avec un parasol ou parapluie. Une lumière solaire douce, cependant, n'est pas un problème.

4. Poussière de sable

Les particules de sables soufflées par le vent pourraient, en théorie, poser des problèmes. C'est pourquoi nous avons gardé le scanner dans un sac et couvert l'ordinateur avec un morceau de tissu durant les pauses.

Au final, pour la prochaine expédition de scan dans un désert, j'emporterais :

  • un parasol
  • une batterie pour le scanner
  • plusieurs batteries de rechange pour l'ordinateur portable
  • un harnais pour ordinateur portable
  • un portable avec 32 GB de RAM ou un SSD

Enfin, je prendrais Eva et Spider, bien sûr. Ils sont vraiment très pratiques pour scanner sur le terrain. Un des plus grands avantages est qu'ils sont totalement portables à la main. Jetez juste un coup d'oeil au modèle de crocodile sur la capture d'écran ci-dessous. Les côtes du crocodiles ont été très difficiles à capturer, simplement parce que nous devions presque scanner depuis sous le sol pour voir l'autre côté.

Eva est très pratique pour pour scanner de larges zones en juste quelques minutes, et Spider doit être utilisé pour les détails. Parce que les deux scanners ont fait un si bon travail, il ne nous a fallu que deux jours pour scanner quatre sites. Presque 3 jours en avance par rapport à ce qui était prévu.

Une autre fonctionnalité très utile est le mode Scan Continu. Il « greffe » les scans ensemble durant le scan et restaure l’enregistrement depuis n'importe quel endroit. Bien que le sol à Turkana soit uniformément brun, l'algorithme le reconnaît et l'utilise comme marqueur de texture.