Une étude d’Artec 3D révèle l’avis des consommateurs sur les réalités augmentée et virtuelle dans le commerce de détail

18/12/2018

Pour 68 % des sondés, d’ici cinq ans, les réalités augmentée et virtuelle seront des outils communs pour effectuer des achats en ligne

Santa Clara, Californie, 18 décembre 2018 – Artec 3D, développeur et fabricant mondialement connu de matériel et de logiciels professionnels de scan 3D, présente aujourd’hui les résultats d’une étude analysant les avis des consommateurs sur l’utilisation des technologies de réalité virtuelle (RV) et de réalité augmentée (RA) dans le commerce de détail.

Aussi bien les boutiques en ligne que les magasins « physiques » investissent massivement dans cette technologie, qu’ils considèrent comme la nouvelle vague d’innovation connectant les clients aux produits. Toutefois, l’intégration de la RA et de la RV reste un concept nouveau dans le commerce de détail, et un grand nombre de questions demeurent quant à l’intérêt des consommateurs pour ces technologies. Afin d’y répondre, Artec 3D a analysé les réponses d’un sondage mené auprès de plus de 1 000 consommateurs américains ayant acheté un produit en ligne au cours des 12 derniers mois et connaissant les termes « réalité virtuelle » et « réalité augmentée ». 

L’étude a révélé plusieurs tendances parmi les consommateurs. La connaissance de la RA et de la RV ne se traduit pas par une utilisation de ces technologies. Bien que toutes les personnes interrogées comprennent ces innovations, 66 % d’entre elles ne les ont pas encore utilisées. Si l’existence de ces outils dans la vente au détail reste peu connue, les avantages des technologies 3D trouvent un écho chez les consommateurs, qui sont également optimistes quant à l’adoption inévitable de la RA et de la RV dans le commerce de détail.

L’utilisation et la connaissance de l’existence d’outils de RA et de RV peuvent être améliorées

  • Parmi les consommateurs ayant utilisé la RA et/ou la RV, l’emploi le plus fréquent de ces technologies concernait le divertissement (10 %), suivi par les achats (5 %).
  • Parmi les sondés ayant indiqué avoir utilisé la RA et la RV pour effectuer des achats, la tranche d’âge la plus représentée est celle des 35 à 44 ans (27 %).
  • Connaissance de l’existence d’outils de RA et de RV dans les applications de vente au détail suivantes : Amazon (37 %), Wayfair (16 %), Ikea (15 %), Lowes (14 %), Gap (10 %) et Sephora (7 %).

Les consommateurs comprennent l’intérêt de la RA et de la RV

  • 50 % des sondés trouveraient un modèle 3D interactif d’un produit plus utile que des images lorsqu’ils font des achats en ligne.
  • 38 % trouveraient la RA et la RV les plus utiles lors de l’achat de mobilier et de décorations d’intérieur aux dimensions importantes, suivis par les vêtements et les chaussures (18 %), l’électroménager (14 %), l’électronique grand public (14 %), les jouets et les articles pour bébés (9 %), et les sacs et accessoires (5 %).
  • L’usage de la RA et de la RV pour l’achat de mobilier et de décorations est particulièrement prometteur. À la question de savoir pour quelles raisons ils n’achètent pas leurs décorations ou mobilier d’intérieur en ligne, 48 % des consommateurs ont évoqué le souhait de voir les articles en personne, 28 % ont répondu ne pas être en mesure de déterminer la qualité à partir d’une photo, et 28 % n’étaient pas certains que le produit tiendrait dans leur intérieur ou y serait assorti.

Un regard positif sur l’avenir

  • À la question de savoir quand la RA et la RV deviendront des outils communs pour effectuer des achats en ligne, 26 % des consommateurs ont répondu « au cours des 12 prochains mois » et 43 % « au cours des 5 prochaines années ».   
  • 18 % des consommateurs pensent que, dans les 12 prochains mois, la RA et la RV deviendront des outils communs pour effectuer des achats dans des magasins physiques, tandis que 32 % estiment que cela se produira dans les 5 prochaines années.

« Bien que l’utilisation des technologies 3D dans la vente au détail n’en soit qu’à ses balbutiements, les consommateurs s’attendent à ce qu’elles soient intégrées dans un court laps de temps », commente Artyom Yukhin, président et directeur général d’Artec 3D. « Choisir la bonne technologie de scan 3D sera crucial pour les détaillants lorsqu’ils chercheront à élargir leur bibliothèque de modèles 3D pour peupler les environnements de RA et de RV. Les solutions sélectionnées devront numériser des objets de tailles diverses, de ceux qui tiennent dans la paume de la main à de larges pièces de mobilier, avec une précision et une résolution élevées et en couleur. Nos scanners 3D portables répondent à ces besoins et sont intuitifs, ce qui minimise la formation nécessaire pour créer un modèle 3D professionnel. »

Le matériel et les logiciels professionnels de scan 3D d’Artec 3D peuvent être utilisés pour reproduire numériquement des objets réels avec facilité, capturant jusqu’aux plus petits détails, tels la qualité du tissu ou le grain du bois d’un meuble. Les scans peuvent être ajoutés à des environnements virtuels ou intégrés en ligne pour les consommateurs.

Contactez-nous