Artec aide les nageurs à gagner.

18/02/2013

Le débat récent sur les maillots portés par les nageurs de haut niveau a conduit à des progrès techniques qui améliorent la performance, comme le reflète le grand nombre des records qui ont été battus en utilisant de tels maillots. Pour un sport où chaque fraction de seconde compte, la flottabilité, la résistance dans l’eau et le design technique des maillots sont de la plus grande importance.

Afin d’aider les entraineurs  des nageurs de vitesse hollandais, l’université d’Amsterdam, le KNZB (fédération hollandaise de natation), InnosportNL et l’Université Delft de Technologie se sont unis pour un projet visant à déterminer exactement quels maillots améliorent le plus les performances et comment mieux développer ces maillots.

L’ajustement des maillots, qui doit être parfait pour permettre au nageur d’être compétitif au plus haut niveau, est de la plus grande importance. Une des directions de recherche était de déterminer à quel point les maillots devaient suivre les contours du corps et l’impact des plus petites imperfections sur la résistance à l’eau. En tirant le nageur dans l’eau, une valeur indépendante peut être déterminée pour chaque nageur, en rapport avec la forme du maillot, la taille et les matériaux utilisés.  Cette recherche est indépendante et les résultats seront publiés.

Le professeur agrégé Johan Molenbroek, un des meilleurs chercheurs à l’UT Deft, explique : « Afin de réaliser ces tests, nous devions corriger les mensurations de chaque nageur de manière rapide. Dans le passé, c’était une tâche qui prenait beaucoup de temps et était faite à la main, durant laquelle les nageurs se refroidissaient, ce qui causait des erreurs de mesure ». Les mesures étaient alors transférées vers un modèle 3D et permettaient seulement d’obtenir une approximation du corps du nageur.

Le scanner Artec-L  a été utilisé pour obtenir les résultats rapidement. Les nageurs se tiennent sur une table tournante et en 30 secondes au total, le scan est réalisé. Le scanner Artec rend possible une mesure absolument correcte du corps, dont les dimensions ne sont pas prises d’un modèle, mais de la vraie forme 3D du nageur. « Les avantages sont évidents », dit Johan Molenbroek, »pas de marqueurs, scan direct sans aucune préparation, vitesse de scan, et facilité d’emploi. Le logiciel fourni avec le scanner rend le post traitement du scan très rapide. En 5 minutes, nous avons un scan 3D fini qui est même utilisé pour calculer les volumes et les dimensions permettant de déterminer la taille et la forme idéales d’un maillot »

Des bandes élastiques ont été également placées  autour du corps sur certaines positions. Ceci a été fait au début, pour valider les scans 3D. Nous faisons à présent suffisamment confiance aux scanners Artec, nous savons que ce que nous scannons est donc le vrai modèle », a félicité le professeur Molenbroek.

-- Support technique et considérations fournies par 4C Creative CAD CAM Consultants