Un séminaire en Allemagne mettra en lumière les avantages du scan 3D en médecine

Le secteur de la santé a une tolérance zéro pour les erreurs – une vérité simple que nos clients travaillant dans des cliniques dentaires, des cabinets d’orthèses, et des laboratoires de recherche à travers le monde savent de première main. Voilà pourquoi ils se fient aux technologies de scan 3D d’Artec pour les tâches les plus complexes liées à l’anatomie de chaque patient.

Comment utiliser un scanner 3D en médecine et quels en sont les avantages ? Quels scanners conviennent le mieux à telle ou telle application ? Voici quelques-unes des questions qui seront abordées lors d’un séminaire de deux jours consacré à la Fabrication additive dans le génie médical et organisé par l’éminente école allemande Technische Akademie Esslingen.

Antonius Köster, partenaire certifié Or d’Artec 3D, donnera une conférence intitulée « Les scanners 3D et le traitement des données dans les technologies médicales » le 3 avril, soit le deuxième jour du séminaire. Inscrivez-vous à l’avance pour découvrir les bonnes pratiques dans le domaine ainsi que pour discuter avec un fournisseur régional majeur de solutions de scan 3D sur mesure.

Au cas où l’événement afficherait complet, jetons un œil aux principaux points forts des scanners Artec 3D pour comprendre en quoi ils devancent la concurrence. Premièrement, les scanners Artec 3D se distinguent par leur précision inégalée. Un exemple ? Un de nos clients – un centre de dentisterie basé à San Francisco – utilise Artec Space Spider pour aligner numériquement les dents de ses patients avec leur visage, puis pour concevoir des implants dentaires confortables et à l’aspect naturel. Artec Space Spider est un scanner 3D portable léger dont la précision de point 3D atteint 0,05 mm, soit exactement ce que le médecin avait prescrit pour faire le bonheur des patients de la clinique dentaire.

Deuxièmement, les scanners Artec 3D se démarquent par leur grande rapidité et leur facilité d’utilisation exceptionnelle, qui réduisent le temps passé par le patient chez le médecin et rendent les rendez-vous médicaux bien plus agréables. Dans le passé, lorsque le scan 3D ne relevait encore que de la science-fiction, un médecin devait créer un moule en plâtre du membre de ses patients ou d’une partie de celui-ci afin de créer l’orthèse. Ce processus prenait au moins deux heures, et le patient devait rester immobile le temps que le plâtre sèche et durcisse. Désormais, un membre peut être scanné en 3D en quelques minutes à peine, et même si le patient bouge un peu durant la session de scan, le logiciel intégré au scanner alignera les images prises par le scanner sans le moindre accroc. Vous aurez ainsi un modèle 3D précis du membre et pourrez développer une orthèse parfaitement adaptée. C’est le chemin suivi, par exemple, par une ONG du Guatemala qui crée des prothèses pour la population locale. Artec Eva est le scanner utilisé pour cette tâche. Possédant un champ de vision plus large que Space Spider, il excelle dans la numérisation de parties du corps plus grandes sans que la précision n’en pâtisse.

Eva et Space Spider sont tous les deux tout à fait sûrs d’utilisation pour scanner des personnes – une raison supplémentaire de choisir ces scanners. Ils reposent sur la technologie de la lumière structurée, soit la même lumière que celle émise par les ampoules ordinaires, sauf que dans le cas du scan 3D, le rayon lumineux est projeté sous forme de grille sur la surface du corps ou de l’objet. Par conséquent, les technologies de scan 3D d’Artec ne présentent aucun danger pour la santé du patient. Découvrez l’histoire remarquable de ce chirurgien plastique qui scanne le visage de ses patients pour imprimer en 3D des masques montrant à quoi ressemblera leur visage après l’opération. Le patient peut ensuite choisir le masque qu’il préfère et bien réfléchir à ce qu’il veut changer dans son apparence et comment.

Si vous travaillez dans le domaine de la santé et souhaitez profiter des possibilités extraordinaires offertes par le scan 3D, le séminaire sur la fabrication additive et la conférence du partenaire d’Artec 3D Antonius Köster sont un bon début !

Où : An der Akademie 5, 73760, Ostfildern, Allemagne

Quand : 2 et 3 avril