Un scanner Artec utilisé dans un magasin de design concept au Japon.

26 févr. 2013

Le scan 3Det l'impression 3D sont des technologies innovantes qui sont complémentaires. «Omote 3D Shashin Kan», par Party, est un projet où un scanner Artec MHT a été impliqué. «Party», un «laboratoire créatif» basé à  Tokyo et New York, a eu l'idée d'une cabine de photo temporaire, qui a été ouverte durant deux mois à Tokyo.

L'idée du projet est de repoduire des miniatures humaines 3D imprimées, une version miniature de vous-même, par l'intermédiaire d'un scan 3D et des technologies d'impression 3D.

Les clients devaient d'abord se tenir parfaitement immobiles pendant que les employés scannaient leurs corps en entier avec le scanner Artec MHT. Les figurines miniatures étaient alors imprimées en couleur sur une imprimante 3D. Les miniatures étaient disponibles en différentes tailles allant de 10 à 20cm et coûtaient de 21000 à 42000 yens.

'L'idée vient du moment où nous avons commencé à penser à ce que nous pourrions faire en utilisant un scanner 3D en combinaison avec une imprimante 3D' déclare le fondateur de PARTY, Masashi Kawamura, qui fût récemment désigné parmi les '100 personnes les plus créatives en business' par Fast Company. Kawamura avait un but spécifique en tête.'Au Japon, le festival Shichi-Go-San célèbre la croissance en bonne santé des enfants à l'âge de 3, 5 et 7 ans. Les enfants s'habillent en kimonos et les familles prennent des photos souvenirs. Nous avons pensé qu'en utilisant la technologie moderne, nous pourrions littéralement ajouter une nouvelle dimension en créant une nouvelle forme de souvenir. '

En ce moment, ce projet s'est terminé et Party Inc en lancera bientôt de nouveaux.