Un bras robotique scanne un moteur de moto avec l'Artec Spider

28/06/2015

Même si les scanners portables Artec ont été conçus de telle manière qu'ils tiennent bien dans la main, nos clients prouvent qu'ils peuvent être également facilement intégrés dans un système robotique.

Un des derniers exemples d'un scanner Artec intégré à un système de scan automatique est présenté dans la vidéo ci-dessous, qui a été fournie par une société norvégienne de graphismes 3D, d'impression et de sculpture, NorNet. Ils ont récemment acheté un scanner Spider pour numériser des pièces de musée telles que des gravures sur bois et des personnages en plâtre, de même que des pièces automobiles qui ne sont plus disponibles sur le marché. Les modèles 3D des objets scannés peuvent être reproduits en utilisant une imprimante 3D ou une machine CNC.

Pour voir si le Spider est à la hauteur de leurs attentes, NorNet a testé le scanner, en le montant sur un bras robotique, Universal Robot 5 (UR5), qui, selon NorNet, est très simple à programmer et sans danger pour les personnes. Par exemple, si le robot touche quelque chose, il stoppe.

« J'ai de nombreuses choses à scanner. L’idée est d'automatiser le processus de scan », déclare le directeur de NorNet, Ben-Tommy Eriksen. « J'ai choisi l'Artec Spider pour sa résolution. Spider voit les plus petits détails d'une surface en bois et est donc parfait pour ce travail. »

Pour pratiquer le scan automatisé, Eriksen a utilisé un vieux moteur de moto, qui a des courbes et cavités complexes. Le moteur a été placé sur une plate forme tournante et le Spider a été fixé à un bras robotique pour tourner autour de l'objet scanné. Le robot équipé du Spider a identifié les zones qui avaient besoin d’être rescannées au fur et à mesure pour éliminer les trous dans le modèle final et pour simplifier le post-traitement.

Eriksen était très content des résultats. « Cela a très bien fonctionné, comme vous pouvez le voir », nous a-t-il dit.

Contactez-nous