Découvrez les vainqueurs du 1er Défi SHARP pour la reconstruction de scans 3D à partir de numérisations partielles !

22/10/2020

Artec 3D est fier d’annoncer les vainqueurs du Défi SHARP 2020 de l’ECCV, organisé le 23 août à Glasgow, en Écosse, ainsi qu’en ligne. Le concours visait à trouver des solutions efficaces pour la reconstruction de scans 3D complets à partir de numérisations partielles.

Gerard Pons-Moll et Julian Chibane ont décroché ensemble le premier prix de 4 000 € sponsorisé par Artec pour leur contribution intitulée « Réseaux de caractéristiques implicites pour l’achèvement d’une texture de données 3D ».

Gerard Pons-Moll (à gauche) et Julian Chibane (à droite)

Pour reprendre leurs propos : « Notre idée clé est que l’achèvement d’une texture 3D bénéficie de l’incorporation de caractéristiques profondes locales et globales extraites à la fois de la texture partielle 3D et de la géométrie complétée. Plus particulièrement, compte tenu de la texture 3D partielle et de la géométrie 3D complétée avec IF-Nets, notre modèle peint avec succès les parties de texture manquantes de manière cohérente avec la géométrie complétée. »

Le co-vainqueur Gerard Pons-Moll ajoute : « Juste avant le défi, nous avons publié lors de la CVPR 2020 un article intitulé "Fonctions implicites dans l’espace de caractéristiques pour la reconstruction et l’achèvement d’une forme 3D", qui était à la pointe sur plusieurs tâches 3D. Nous avons eu de la chance que les deux aient coïncidé. Comme nous n’avions pas la partie sur l’achèvement de la texture, le défi nous a poussés à nous y attaquer. »

Et de poursuivre : « C’est ce qui est génial avec ces défis : ils motivent les chercheurs et les étudiants, et leur permettent de comparer différentes méthodes de façon cohérente. Nous avons appris beaucoup de choses. L’idée principale est que, localement, les objets 3D partagent des structures similaires quelle que soit leur catégorie. Nous avons donc conçu un réseau qui apprend à quoi ressemblent les formes des objets et des humains localement et globalement. Ceci nous permet d’apprendre efficacement avec moins de données 3D, dont l’acquisition est toujours coûteuse. »

« Nous sommes honorés et reconnaissants envers Artec 3D d’avoir sponsorisé l’événement et ce prix généreux. Artec 3D soutient une recherche open source permettant des interactions entre les entreprises et les universités, ce qui en fait un espace attrayant où travailler. Nous espérons qu’Artec 3D sponsorisera un prochain défi. Nous y participerions à coup sûr ! »