L’union d’ un hôpital au Pays de Galles grâce à Artec

31/10/2011

Le service de rééducation et le service maxillo-facial de l'Hôpital Morrison au Pays de Galles ont uni leurs forces, et utilisent tous les deux désormais le scanner Artec MH pour résoudre deux problèmes très différents.

Le service de rééducation a initialement acheté le scanner avec pour objectif de concevoir des coussins personnalisés aux fauteuils roulant. Une empreinte en forme de sac-haricot du corps d'un patient a été scannée et un coussin plus confortable pour le fauteuil roulant a été conçu. Ce fut l’unique but du scanner pour l'hôpital, jusqu'à ce que Peter Evans, consultant au sein du service maxillo-facial, se rapprocha du service de rééducation. Il voulait voir si le scanner pouvait être utilisé dans le domaine de la correction des déficits moteurs. Comme l'hôpital assure également la création des prothèses, Peter a initialement testé le scanner MH afin de numériser des parties du corps humain et en créer des adéquates et sur mesure. A l'avenir, le laboratoire prévoit d'utiliser le scanner pour des applications maxillo-faciales.

"Je suis particulièrement heureux des résultats de la numérisation, car nous n'avions pas utilisé le scanner de cette façon avant», a déclaré Lorna Tasker, scientifique clinicienne dans le service de rééducation. "Nous allons être en mesure de fournir un soutien à l'équipe maxillo-faciale sur une base régulière dans la production de prothèses et d'autres applications."

Auparavant des moulages en plâtre étaient utilisés, pour obtenir une empreinte de la partie du corps qui avait besoin d'une prothèse. Selon Mr Evans, «cette utilisation du plâtre n’était pas efficace, car il prenait du temps à sécher, ce qui pouvant mettre le patient dans une situation inconfortable ou le rendre claustrophobe". Par ailleurs, en raison du poids du matériau, les résultats du moulage manquaient souvent de précision.

De gauche à droite: Gareth Adkins, Anthony Beddow, Dean Williams, le scanner Artec MH, Lorna Tasker, Peter Evans

Un scanner Artec MH facilite la réussite de la forme finale du membre et ramène le processus à une question de quelques minutes. Avec ce scanner portable et aisément maniable, le personnel du service peut facilement scanner le patient à chaque angle souhaité pour accroître la justesse de la prothèse. « Nous pouvons aujourd’hui aller chercher les informations nécessaires d'un patient qui étaient jusqu’alors impossible à obtenir, tout en augmentant l’exactitude et la justesse des données ainsi que la diminution du temps de pose», a déclaré M. Evans.

L'Hôpital Morrison a acheté son Artec MH scanner auprès d'un revendeur autorisé Artec au Royaume-Uni - Thorn Patrick & Co. Pour en savoir plus sur l’hôpital Morrison au pays de Galles, allez sur le site: http://www.wales.nhs.uk/sitesplus/863/news/20360.