La précision d'Eva

16/04/2013

Nous ne faisons pas de promesses vaines, ici, chez Artec. Nos spécifications techniques ne sont pas des résultats obtenus une seule fois en laboratoire. A partir de maintenant, chaque Scanner Artec 3D Eva sera livré avec un certificat de précision qui sera conforme aux normes de tests VDI/VDE bien connues.

Quand vous achetez un scanner, vous recevez un certificat qui atteste que ce scanner a été testé en usine et a réussi, au moins, une précision de point de 100 microns, comme les recommandations VDI/VDE 2634 le requièrent.

Qu'étions-nous en train de faire ?

Au cours des quelques dernières années, nous avons travaillé à améliorer la précision et la répétabilité de nos appareils. En novembre l'année dernière, nous avons annoncé nos algorithmes d'ajustement de température (plus de détails les concernant plus bas). Ils ont significativement amélioré la précision dans le temps et l'espace, car les données de scan n'étaient plus affectées par la température interne du scanner. Nous avons aussi travaillé à améliorer les procédures de calibration en usine., de même qu'à perfectionner la correction de la distorsion mutuelle du projecteur et de la caméra.

Le test et le certificat.

Chaque certificat montrera les résultats des tests pour chaque scanner. L'objet de référence (un plan avec 5 demi-sphères) est scanné et les captures d'écran sont fournies avec le certificat lui-ême. Vous pourrez voir que l'erreur dans une image se situe dans les limites acceptées de 0.1mm (2 sigma). Le test est réalisé à une distance de 600 mm de l'objet.

De plus, nous avons travaillé à améliorer certains des algorithmes de filtrage d'image. Ceci signifie que les demi-sphères sont mieux identifiées et affichées avec précision. Chaque certificat contient les mesures entre les sphères et le rayon de chaque sphère. Seuls les scanners qui montrent une erreur inférieure à 0.16mm passeront le QA (3 sigma) 

Plus d'informations sur le contrôle de température (plus d'infos intellos) et la question de la précision en fonction de la distance

 Le fait qu'Eva soit livré avec une jauge de température intégrée sigifie que nous pouvons corriger les fluctuations de températures grâce au logiciel. Théoriquement, et ceci est vrai pour tous les scanners du marché, afin d'obtenir les résultats les plus précis, vous devriez scanner lorsque la température interne du scanner est égale à celle qu'elle était durant la calibration en usine.

 Pensez à ceci : une simple différence de 5 degrés entre la température lors de la calibration et celle lors du scan, peut causer un mouvment de la caméra de 30 microns. Ceci, à son tour, peut causer des erreurs pouvant aller jusqu'à 0.3mm dans chaque image. Ce qui signifie que sur un objet d'un mètre, vous pouvez avoir une erreur cumulée de 1.5mm !

 Notre but était d' éliminer cette erreur. Nous ne voulons pas que nos clients doivent attendre que le scanner chauffe ou refroidisse. Nous ne voulons pas que vous pensiez à ce problème du tout. Qui sait quelle est vraiment la température là-dedans ?

C'est pourquoi nous avons développé l'algorithme de tepérature mentionné plus haut. Le logiciel surveille la température interne et ajuste les résultats en conséquence, de manière à ce que l'erreur soit significativement réduite. Nous avons testé une série de scanners et avons trouvé qu'au delà d'un mètre, le scanner n'accumule pas plus que 0.03mm (1 Sigma). L'objet de référence sur lequel nous avons réalisé les tests, a d'abord été mesuré grâce à un CCM, dont la précisionde affichée est de 7 microns