Apprendre à trouver des fossiles et à prendre garde aux insectes

1 sept. 2014

Ici, nos journées commencent tôt, à 5h du matin, parce qu'à 21h, il fait déjà nuit, et il y a beaucoup à faire.

Le site de fouilles

Après le petit déjeuner, nous avons scanné un énorme crâne de rhinocéros, composé de deux parties, les mâchoires inférieure et supérieure. En une heure, nous avons réussi à créer un modèle merveilleusement détaillé, en scannant les deux parties séparément : on peut même regarder à l'intérieur de la « bouche » et examiner chaque dent en détail.  

Aujourd'hui, nous sommes allés sur notre premier site de fouille, celui qui était le plus proche du camp. Ils n'ont encore rien trouvé d'exceptionnel ici, mais ils sont certains que cela viendra – la zone est tellement riche en fossiles. Louise nous a également appris à distinguer les fossiles par leur couleur, structure ou leurs motifs. Tout à coup, nous étions capables de voir que les fossiles étaient réellement PARTOUT, éparpillés sur le sol en très grand nombre.

Fossile d’hippopotame : phalanges

Il y avait du vent dans le désert, Louise a donc décidé de photo-cartographier la zone. Elle a fixé la caméra à un cerf-volant, et l'a lancé. Elle filme en haute résolution à une hauteur d'environ 50 mètres. Pendant ce temps, Francisco a pu parler aux volontaires locaux. Ils disent que leur vie était bien différente il y a dix ans : il y avait de la pauvreté, et seulement un mince espoir d'obtenir un emploi dans une ville lointaine. La famille de Louise Leakey a donné aux habitants de la région une opportunité de travailler, d'aider les paléontologues, et la possibilité de changer leur futur. Ils aiment Leakey de tout leur cœur et lui sont très reconnaissants.

Sur le chemin de retour au camp, nous avons eu la chance de rencontrer un «jaeger» (garde du parc), qui nous a accordé la permission d'entrer dans le Parc National, où les autres sites sont situés. Demain, nous irons là-bas scanner des géants préhistoriques.

Francisco avec des volontaires locaux au camp Turkana.

Nous avons un petit problème malgré tout. Après qu'il ait plu hier, le nombre d'insectes a explosé! Des sauterelles n'ont pas arrêté de sauter dans ma soupe durant le dîner! Les moustiques, fourmis, souris, chauves-souris et scorpions sont tous également venus se joindre à nous.  L'endroit commence un peu à être surpeuplé. Les scanners ont parfaitement fonctionné jusqu'à présent, il faut juste espérer qu'aucun des insectes ne rampera à l'intérieur...