Chirurgie maxilofaciale

Le Dr. Andrey Guryanov a été le premier chirurgien plastique en Russie à utiliser les scanners Artec 3D dans le domaine de la chirurgie et la recherche maxillo-faciale. Récemment, nous avons eu l'opportunité de passer un après-midi avec lui, et d'apprendre les tenants et les aboutissants de ce domaine et comment il utilise la technologie Artec.

Le Dr. Guryanov nous a dit avoir toujours été fasciné par l'utilisation de la technologie moderne dans les pratiques médicales. Il a découvert Artec presque par hasard et a été intrigué par une compagnie de haute technologie ayant ses racines en Russie.

Ayant acheté un scanner, sa société partenaire, Bonaforma, et lui ont commencé à expérimenter. Bonaforma est une fournisseur de logiciel qui a développé les outils permettant d'aider les chirurgiens plastiques à visualiser les résultats finaux d'une intervention plastique. De plus, le Docteur a commencé à utiliser le scanner pour ses recherches, essayant de déterminer les raisons pour lesquelles le menton d'un patient prend parfois une forme différente de celle de l'implant. Le docteur Guryanov utilise cependant principalement son scanner Artec pour la conception et la fabrication de ses implants, ainsi que pour montrer les résultats attendus aux patients. Ceux-ci apprécient d'être impliqués dans le processus, alors que les implants sur mesure sont supérieurs aux implants « prêts-à-porter » parce qu’ils épousent mieux le contour des courbes du patient et sont appropriés au niveau de la taille et la forme. De plus, les implants sur mesure causent moins de dégâts durant la mise en place et diminuent significativement le risque de déplacement après la procédure.

Avant de travailler avec les scanners Artec, le docteur utilisait un scanner « fait maison » qui consistait en deux appareils photos montés sur tripode. Cette méthode de numérisation prenait très longtemps, c'est pourquoi le docteur ne l'utilisait souvent pas. Ainsi, il est très impressionné par la vitesse d'acquisition de forme des scanners Artec, les logiciels faciles d'emploi et le fait que le scanner soit portatif.

Quand il a pour la première fois commencé à utiliser un scanner Artec dans son travail quotidien, la rumeur s'est répandue. Des patients ont eu connaissance de cette nouvelle méthode de visualisation des résultats avant l'opération et ont commencé à prendre rendez-vous pour des consultations. Le docteur Guryanov n'a pas spécifiquement fait la publicité de cette technologie, mais les patients l'ont appris par le bouche à oreilles.

Voici la méthode du Dr. Guryanov:

  1. Le patient vient pour une consultation. Le docteur explique les procédures en détail. Il scanne ensuite le patient : un scan à 360° du cou, du visage, menton et front. Un scan prend environ 30 secondes et un seul est suffisant.
  2. Le post-traitement dans Artec studio prend quelques minutes
  3. Export du scan dans le logiciel Bonaforma, durant lequel un technicien de chez Bonaforma travaille avec le médecin et le patient. Le patient voit, en temps réel, comment son visage peut être changé.
  4. En utilisant l'image simulée en 3D, médecin et patient s'accordent sur les détails.
  5. Le patient est envoyé faire une tomographie. Chaque personne est différente, le docteur doit donc savoir où et comment sont situés les tissus mous. Ceci affectera la forme exacte de l'implant.
  6. Un implant en silicone est conçu par le médecin et préparé au laboratoire.
  7. Chirurgie
  8. Check-up post opératoire.

Le Docteur Guryanov a partagé quelques anecdotes avec Artec.

  • Il était à une conférence professionnelle pour plaider pour l'utilisation du scanner 3D dans les chirurgies maxillofaciales. Certains de ses collègues émettaient des réserves quant à l'introduction de nouvelles technologies dans leur travail quotidien. Un collègue en particulier était catégorique et proclamait que les scanners 3D étaient un luxe et que de bons résultats pouvaient être obtenus sans cet équipement sophistiqué. Quelques semaines plus tard, une patiente de ce même docteur est venue voir le Dr. Guryanov parce qu'elle n'était pas satisfaite des résultats de son opération.
  • Trois semaines après son opération, une patiente est venue avec un important gonflement post-opératoire. Le docteur n'avait pas vu de cas semblables depuis de nombreuses années. C'était étrange. Le Docteur l'envoya faire une tomographie où il apparaissait que l'implant était correctement placé. Après quelques jours, le gonflement de la patiente s'estompa et il apparut qu'il était apparu suite à une réaction temporaire au silicone de l'implant. « Mais pouvez-vous imaginer ce qui se serait passé si je n'avais pas modelé l'implant au préalable et que le gonflement n'avait pas disparu ? », nous a dit le Docteur Guryanov. « D'un point de vue légal, je me suis protégé. »

Lorsque nous l'avons questionné sur d'autres fonctionnalités qui pourraient être utiles, le Dr Guryanov nous a dit qu'il serait intéressant si nous pouvions déplacer la source de lumière dans Artec Studio. Ceci rendrait plus facile de montrer certains aspects de physiologie au patient.

Nous remercions le Dr. Guryanov et Bonaforma d'avoir passé du temps avec nous et avons ajouté cette requête à notre plan de développement logiciel.

Contactez-nous