Les scanners Artec aux Jeux Olympiques

20 août. 2012

Des officiels en Grande Bretagne ont décidé de célébrer les Jeux d’été avec une douzaine de projets artistiques à grande échelle représentant différentes régions du pays. Un de ces projets est une marionnette de 6 mètres de la célèbre Lady Godiva, qui est considérée comme le symbole de Coventry. Des scanners Artec ont été utilisés au cours de la création de la gigantesque poupée. Les 11 autres projets représentent l’Irlande du Nord, l’Ecosse, le Pays de Galles et d’autres parties de l’Angleterre.

Une marionnette de 6 mètres de haut de lady Godiva a déjà commencé son voyage de Coventry à Londres pour célébrer les Jeux Olympiques. La marionnette, montée sur un cheval, est transportée en utilisant un système spécial appelé Cyclopedia, qui est actionné par une équipe de 100 cyclistes. Une différence notable avec la vraie Godiva, qui montait nue à travers la ville, est que cette version de Godiva est habillée d’un manteau brodé qui a été créé par une équipe de designers des West Midlands.

Les scanners Artec ont en fait été utilisés pour créer le cheval de cette célèbre Dame. Tout d’abord, John Ownen, Directeur du Design Industriel a l’Université de Coventry, a sculpté le cheval à la main. Cette petite figurine a ensuite été scannée avec un scanner Artec MH qui a réussi à capturer même les plus petits détails de la sculpture et a aidé à créer le modèle 3D exact du cheval. Ce modèle a ensuite été mis à l’échelle et imprimé, les petites pièces ont été fabriquées sur une imprimante Roland MDX540 3D, et les pièces plus grandes sur une Thermwood M67.

Selon la légende, Godiva était la magnifique épouse du Comte Leofric. Le peuple de Coventry souffrait de la taxation excessive de son époux, et Godiva lui demandait constamment de réduire les taxes. Le comte Leofric était tellement fatigué de ses suppliques qu’il lui promit un jour d’accéder à ses demandes si elle acceptait de monter nue à travers les rues. Il était sûr que Lady Godiva n’accepterait jamais, mais elle le prit au mot. Les habitants de Coventry, qui aimaient et respectaient Godiva, ont décidé de rester chez eux et de fermer les volets ce jour-là, permettant ainsi à la Dame de traverser la ville sans être vue. Touché par son dévouement, le Comte Leofric tint sa promesse et réduisit les taxes.

Pour une couverture complète de l’histoire de Lady Godiva, consulter le site de la BBC.